Le site du Viel Audon a été habité dès la préhistoire par des populations heureuses d’y trouver un climat doux, une rivière poissonneuse, une source à température constante, une faune et une végétation abondante.

Au début du XIXème siècle, époque dorée du vers à soie, les habitants quittèrent le hameau pour construire de grandes magnaneries sur le plateau qui surplombe le village.
Un siècle d’abandon et d’oubli l’ont fait disparaître sous les ruines et le lierre.

Depuis plus de vingt ans quelques  » utopistes  » se sont mis en tête de faire revivre le Viel Audon. Ils ont créé l’association Le MAT, qui organise chaque été des chantiers de jeunes. Plus de 10 000 volontaires ont participé à la reconstruction du hameau, dont certains ont choisi d’en devenir les habitants d’aujourd’hui.

La ferme  est un exemple de gestion durable et raisonnée des ressources sur un territoire de garrigue. Agriculture, accueil et formation sont les bases du développement de ce projet où les modes de vie et les choix de consommation nourrissent la réflexion et la pédagogie.